mobiliser


mobiliser

mobiliser [ mɔbilize ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1787; de mobile
IDr., fin.
1Prendre, déclarer meuble par convention (ce qui est immeuble par nature). ameublir.
2Mobiliser une créance, la céder pour reconstituer des liquidités.
II(1836) Cour.
1Mettre sur le pied de guerre (une armée); affecter (des citoyens) à des postes militaires. appeler, rappeler; enrégimenter, enrôler, 1. lever, recruter. Mobiliser une armée, des troupes. Être mobilisé dans les services auxiliaires. P. p. adj. Réserviste, soldat mobilisé. Subst. Un mobilisé. rappelé, requis.
2Par ext. Faire appel à (un groupe) pour une œuvre collective. Organisation syndicale qui mobilise ses adhérents en vue d'une manifestation, d'une grève. Fam. Toute la famille est mobilisée pour organiser la fête.
3Fig. Faire appel à, mettre en jeu (des facultés intellectuelles ou morales). Mobiliser les enthousiasmes, les énergies. rassembler.
4SE MOBILISER v. pron. Se rassembler pour passer à l'action. Les étudiants se sont mobilisés pour manifester.
⊗ CONTR. Démobiliser.

mobiliser verbe transitif (de mobile 1) Procéder à une mobilisation militaire. Faire appel à l'action de quelqu'un, d'un groupe : Mobiliser les militants pour une action revendicative. Être pour quelqu'un, un groupe d'un intérêt suffisant pour les faire agir : Cette mesure a mobilisé les syndiqués. Utiliser des forces, y faire appel, les réunir en vue d'une action : Mobiliser les ressources d'un pays pour lutter contre la crise. Banque Céder une créance à terme moyennant un prix donné. Chirurgie Pratiquer une mobilisation Droit Synonyme de ameublir. Faciliter la cession d'une valeur commerciale, d'un fonds, d'une part de propriété. ● mobiliser (synonymes) verbe transitif (de mobile 1) Procéder à une mobilisation militaire.
Synonymes :
- enrégimenter
Être pour quelqu'un, un groupe d'un intérêt suffisant pour les...
Contraires :
- démobiliser
Utiliser des forces, y faire appel, les réunir en vue...
Contraires :
Synonymes :
- Droit. ameublir

mobiliser
v. tr.
d1./d FIN Mobiliser une créance, faciliter sa circulation en la constatant par un titre négociable.
|| Mobiliser des capitaux, assurer leur circulation.
d2./d MED Faire mouvoir. Mobiliser un membre pour éviter l'atrophie. Mobiliser un malade.
d3./d Procéder à la mobilisation (d'une armée, de citoyens mobilisables).
|| Par ext. Mobiliser son personnel pour organiser une fête.
Parti qui mobilise ses adhérents.

⇒MOBILISER, verbe trans.
A.DR. CIVIL. Rendre meuble par convention (et en particulier lors d'un contrat de mariage) un bien généralement considéré comme immeuble par la loi. Synon. ameublir; anton. immobiliser. (Dict. XIXe et XXe s.; absent des dict. techn.).
B. — 1. DÉFENSE
a) Mettre (une partie ou l'ensemble d'une armée) sur le pied de guerre, affecter (un citoyen) à un poste militaire. Mobiliser les réservistes. Un décret impérial avait mobilisé cent vingt et un bataillons de gardes nationales (CHATEAUBR., Mém., t.2, 1848, p.482). Nous savions qu'outre ses 27 corps d'armée actifs, la Russie serait en mesure de mobiliser 28 divisions de réserve (JOFFRE, Mém., t.1, 1931, p.133). Les étudiants en médecine sont mobilisés comme infirmiers (MAURIAC, Mal Aimés, 1945, II, 3, p.191).
Emploi abs. Décréter la mobilisation générale ou partielle. Le vieux chef kurde (...) atteignit le delta avant que les Francs aient eu le temps de mobiliser (GROUSSET, Croisades, 1939, p.196):
1. ... dès la réception de ces nouvelles, le président du Conseil, les ministres de la Guerre et de la Marine se rendirent à l'Élysée, pour étudier en Conseil «les mesures que la France prendrait si l'Allemagne mobilisait à son tour».
JOFFRE, op.cit., p. 214.
b) [À propos d'un secteur civil] Mettre au service des autorités militaires. Les métaux sont mobilisés. Cette décision d'importance nationale est prise au moment précis où l'industrie française commence à ressentir cruellement les effets du blocus anglais (L'Œuvre, 26 août 1941).
2. P. anal. Requérir de façon insistante quelqu'un ou quelque chose. Deux commissaires du comité d'organisation (...) ont mobilisé un steamer, qui les déposait en dix heures au site désigné (VERNE, 500 millions, 1879, p.154):
2. Louise était de plus en plus mobilisée par les enfants, et s'épuisait à faire tout ce que lui-même, en d'autres circonstances, eût pu faire dans la maison.
CAMUS, Exil et Roy., 1957, p.1640.
Au fig. Faire appel à, mettre en oeuvre (des forces physiques ou intellectuelles). L'enfant infériorisé va mobiliser autour de son infériorité toutes les forces susceptibles d'assurer sa sécurité menacée (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.597).
3. Faire appel à, sensibiliser quelqu'un. Mobiliser des adhérents, les syndicats:
3. Air Inter s'est engagée sur la voie d'une politique commerciale plus active qu'elle entend développer cette année dans le but de mobiliser des couches de clientèle nouvelles définies par les études de marketing.
Air et Cosmos, 5 juill. 1969, p.37, col. 2.
C.Spécialement
1. FIN., DR. COMM. Provoquer des mouvements (de valeurs ou de biens) afin de se procurer des liquidités ou d'effectuer de nouveaux placements. Les secteurs modernes, en grande partie européens, (...) mobilisent les épargnes locales des secteurs industriels (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p.254).
Emploi pronom. à valeur passive:
4. Tandis qu'autrefois l'immobilité était l'état presque naturel du capital, que la loi même empêchait qu'il se mobilisât trop aisément, aujourd'hui on peut à peine le suivre à travers toutes ses transformations, tant est grande la rapidité avec laquelle il s'engage dans une entreprise, s'en retire pour se reposer ailleurs où il ne se fixe que pour quelques instants.
DURKHEIM, Division trav., 1893, p.320.
2. MÉD. Rendre plus mobile (le corps ou une partie du corps) à l'aide de massages ou d'exercices. Lorsque l'on mobilise passivement les divers segments de membres, on constate une amplitude anormale des mouvements de flexion et d'extension (QUILLET Méd. 1965, p.353).
3. PHYSIOL. [À propos de certains organismes] Transformer, mettre à contribution ou mettre en mouvement (des substances de réserve).
Emploi pronom. à valeur passive:
5. Le sucre du foie se mobilise, et aussi la graisse des dépôts sous-cutanés et les protéines des muscles, des glandes, des cellules hépatiques. Tous les organes sacrifient leur propre substance pour maintenir l'intégrité du milieu intérieur et du coeur.
CARREL, L'Homme, 1935, p.274.
Prononc. et Orth.:[], (il) mobilise []. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist.A. 1. 1765 dr. «déclarer meuble» (Encyclop.); 2. 1797 fin. dette publique mobilisée (Loi du 14 déc., titre XII, art. 71 ds BRUNOT t.9, p.1094, note 6). B. 1. 1834 défense «mettre sur le pied de guerre» (BOISTE); 1845-46 part. passé adj. (BESCH.); 1880 part. passé subst. (MAUPASS., Contes et nouv., t.2, Boule de suif, p.114); 2. a) 1879 p.ext. «réquisitionner, utiliser» (VERNE, loc. cit.); b)1893 «mettre en oeuvre» (BLONDEL, Action, p.183: l'écolier [...] mobilise son activité mentale); 3. a) 1898 «faire appel aux membres d'un groupement» (HUYSMANS, Cathédr., p.376: mobiliser les forces du parti clérical); b) 1900 «requérir l'aide, le concours d'une ou de plusieurs personnes» (BLOY, Journal, p.33). C. 1. 1914 méd. (VALÉRY, Corresp. [avec Gide], p.439); 2. 1963 chir. (Lar. encyclop.). Dér. de mobile; suff. -iser. Fréq. abs. littér.:172.
DÉR. Mobilisable, adj. a) Fin., dr. comm. [En parlant d'une valeur ou d'un bien] Dont on peut disposer afin de se procurer des liquidités ou pour effectuer de nouveaux placements. L'épargne mobilisable pour les placements extérieurs est redevenue très importante dans les deux ou trois dernières années (Univ. écon. et soc., 1960, p.40-4). b) Défense. Apte à être mobilisé. Il existait, en Afrique, assez d'hommes mobilisables pour fournir les effectifs d'une armée de campagne (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p.246). Emploi subst. masc. L'ordre de repli de tous les mobilisables (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p.8). c) Rare. Apte à se mouvoir. Les «lèvres glottiques», incluses dans le larynx mobilisable, peuvent être déplacées avec ce dernier organe dans le sens vertical, sur plusieurs centimètres (WICART, Chanteur, t.1, 1931, p.206). []. Att. ds Ac. dep. 1878. 1res attest. a) 1836 adj. défense (Ac. Suppl.), 1915 subst.(BENJAMIN, Gaspard, p.220: tous debout les mobiliyabes!), 1929 subst. (VALÉRY, Variété II, p.29), b) 1924 adj. p.ext. (DU BOS, Journal, p.220); de mobiliser, suff. -able. Fréq. abs. littér.: 40.
BBG. — QUEM. DDL t.22.

mobiliser [mɔbilize] v. tr.
ÉTYM. 1787, Féraud; de mobile.
———
I
1 Dr., fin. Prendre, déclarer meuble par convention (ce qui est immeuble par nature). Ameublir (2.). || Par contrat de mariage, on peut mobiliser des immeubles.
2 Dr. comm. Rendre (une valeur commerciale) mobile; en faciliter la cession, la circulation. Mobilisation (1.).Spécialt. || Mobiliser une créance à terme, la rendre cessible en la constatant dans un titre négociable (une traite, etc.).
———
II Cour. (1836).
1 a Mettre sur le pied de guerre (une armée), affecter (des citoyens) à des postes où ils sont indispensables à la défense du pays. Appeler, rappeler (sous les drapeaux); embrigader (vx), enrégimenter, enrôler, lever, recruter. || Mobiliser la première réserve…, les corps de spécialistes.(Au passif). || Être mobilisé dans les services auxiliaires (cit. 3), sur place, comme affecté spécial.Absolt. || Le gouvernement a décidé de mobiliser. || Si on mobilisait ? (→ Ajourner, cit. 3).
1 Sans doute, pour ceux qui sont mobilisés, le port du costume militaire autorise-t-il une plus grande liberté de pensée.
Gide, Journal, 20 août 1914.
2 (…) si la Russie intervenait en faveur de la Serbie, nous serions forcés de mobiliser (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 105.
3 (…) on vient d'apprendre que la Serbie mobilisait trois cent mille hommes (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 135.
4 Je n'étais pas mobilisable. L'eussé-je été que l'on m'aurait, sans le moindre doute, mobilisé sur place (…)
G. Duhamel, Cri des profondeurs, V.
b Par ext. (En parlant d'un groupement). Organiser pour l'action. || Mussolini mobilisa les Faisceaux (→ Fasciste, cit. 1). || Organisation syndicale qui mobilise ses adhérents en vue d'une manifestation, d'une grève. c Fam. Faire agir collectivement. || Il mobilise toute sa famille pour nettoyer le jardin.
2 Fig. Faire appel à…, mettre en jeu (des facultés intellectuelles ou morales). || Mobiliser son courage, sa raison (→ Mater, cit. 5), toutes ses forces. || Mobiliser les enthousiasmes.
3 (XXe). Méd. || Mobiliser un malade, et, par ext., un membre blessé, le faire mouvoir, lui faire accomplir les mouvements naturels que son état rend difficiles (pour éviter l'ankylose, l'atrophie, l'embolie…).
tableau Verbes exprimant une idée de mouvement.
——————
mobilisé, ée p. p. adj.
|| Troupes, unités mobilisées (→ Armée, cit. 13).Réserviste, soldat mobilisé. Rappelé, requis. N. || Un mobilisé.Fém. (armées étrangères). || Les jeunes mobilisées de l'armée israélienne.
CONTR. et COMP. Démobiliser. — Immobiliser.
DÉR. Mobilisable, mobilisateur, mobilisation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MOBILISER — v. tr. T. de Jurisprudence Faire une convention en vertu de laquelle un immeuble réel ou réputé tel est considéré comme meuble. Par les contrats de mariage on mobilise quelquefois des immeubles. Dans ce sens, on dit aujourd’hui plutôt Ameublir.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • mobiliser — (mo bi li zé) v. a. 1°   Assimiler aux meubles. Par les contrats de mariage on mobilise quelquefois des immeubles. •   Vingt milliards, quelle vétille ! en frappant du pied le sol [en 1848], on devait les trouver ; un simple procédé y suffisait …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MOBILISER — v. a. T. de Jurispr. Faire une convention en vertu de laquelle un immeuble réel ou réputé tel, est considéré comme meuble. Par les contrats de mariage on mobilise quelquefois des immeubles. Dans ce sens, on dit aussi, Ameublir. MOBILISER,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • mobiliser — vt. mobilijé (Aix.017), MOBILIZÎ (Albanais.001, Annecy.003, Bellecombe Bauges, Villards Thônes.028b), mobilizâ (Giettaz) (001,003,017, 028a) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • mobiliser — moˈbilizer or moˈbiliser noun • • • Main Entry: ↑mobile …   Useful english dictionary

  • se mobiliser — ● se mobiliser verbe pronominal être mobilisé verbe passif Rassembler toute son énergie, toutes ses forces pour l accomplissement de quelque chose ; être motivé et prêt à agir : Se mobiliser pour organiser une fête …   Encyclopédie Universelle

  • mobilisation — [ mɔbilizasjɔ̃ ] n. f. • 1771; de mobiliser 1 ♦ Fin. Opération par laquelle le détenteur d un bien, d une créance, retrouve la disponibilité des ressources engagées. Mobilisation d un élément d actif. ⇒ cession (cf. Mise en gage). Mobilisation d… …   Encyclopédie Universelle

  • démobiliser — [ demɔbilize ] v. tr. <conjug. : 1> • av. 1870; dr. 1826; de dé et mobiliser 1 ♦ Rendre à la vie civile (des troupes mobilisées). Les soldats sont démobilisés à la cessation des hostilités. P. p. adj. Soldats démobilisés. Armée démobilisée …   Encyclopédie Universelle

  • ALGÉRIE — En 1962, les fées ont été particulièrement nombreuses à se presser autour de l’Algérie. L’« exemplarité » de la lutte de libération nationale, longue et violente, ravissait ceux qui ne voient de progrès humain que dans l’action de l’« accoucheuse …   Encyclopédie Universelle

  • INDONÉSIE - L’Indonésie au XXe siècle — Au début du siècle, les Hollandais ont réussi à imposer leur souveraineté sur tout l’archipel indonésien, unifié pour la première fois sous une même administration qui préfigure le cadre de la future Indonésie. Si la «politique éthique», qui… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.